Personne(s) à contacter

Office du tourisme du Pays de Blain
2, place Jean Guihard
44130 BLAIN
Tél. : 02 40 87 15 11
Site : www.erdre-canal-foret.fr
Mél : accueil-blain@erdrecanalforet.fr

Actualités

800 ans d’histoire

1421-foret-du-gavre-ot-cl-1.jpg

Plus grand massif forestier de la Bretagne historique, le nom de Gâvre est d’origine celtique : il proviendrait du mot « GAVR », qui désigne la chèvre, le chevreuil. Propriété des comtes de Nantes au XIe siècle, cette forêt devient propriété des Ducs de Bretagne dès le XIIIe siècle.

C’est Pierre Ier de Dreux, Duc de Bretagne, qui créa la ville franche du Gâvre avec de nombreux droits et privilèges sur une partie de la forêt pour attirer de nouveaux habitants près de son château.

Ainsi en fonction des hameaux, ils avaient le droit d’y mener les vaches (droit de pacage), de couper du bois pour la construction de leur maison ou pour se chauffer… (Certains de ces droits persistent toujours).

Puis la forêt devient Royale avec la réunion de la Bretagne au domaine de France sous Charles VIII. La Réformation entreprise par Colbert en 1669 a eu pour conséquence de donner vocation à la forêt de fournir le bois de Marine pour la construction de vaisseaux dans les arsenaux de Nantes et Brest (et ce jusqu’à la fin du XIXe siècle). Enfin la forêt sera incorporée au domaine de l’État après la révolution et restera domaniale jusqu’à ce jour.

1421-img-0133-1.jpg

La forêt a fourni, pendant des siècles, la matière première à de nombreux métiers comme bûcherons, scieurs de long, rouliers, sabotiers, charbonniers, cercliers, et a été une source d’énergie pour les forges, verreries et tanneries lors du développement de l’industrie. Tout un petit patrimoine témoigne de cette vie en forêt (puits, ponceaux enjambant les cours d’eau…).

Aujourd’hui, la politique forestière de l’État permet d’éviter la surexploitation qu’elle a pu connaître au XIXe siècle (1 700 hectares de landes).

La gestion est organisée dans l’espace et le temps afin de répondre à trois objectifs :

  • produire des bois de qualité (20 000 m3 de bois/an),
  • accueillir le public,
  • protéger des espèces rares et écosystèmes menacés (zone Natura 2000, ZNIEFF).