Actualités

Contrat Enfance Jeunesse

Contrat Enfance Jeunesse

Le contrat « Enfance et Jeunesse » (CEJ) est un contrat d’objectifs et de cofinancement passé entre une Caf et une collectivité territoriale, un regroupement de communes, une entreprise y compris une administration de l’État.

Signature du CEJ

La finalité d’un contrat « Enfance et Jeunesse » est de poursuivre et d’optimiser la politique de développement en matière d’accueil des moins de 17 ans révolus. Les aides financières accordées par les Caf s’inscrivent dans les limites de leur champ de compétences bien distinctes :

  • de l’aide sociale à l’enfance, de la protection judiciaire de la jeunesse ou de toute autre institution substitutive de la famille relevant de la responsabilité de l’État, des collectivités locales ou de l’assurance maladie,
  • des missions, au sens strict, de l’Éducation Nationale ainsi que des actions conduites par les ministères chargées de la culture et des sports.

Signé pour 4 ans (2010-2013), il présente deux objectifs principaux : favoriser le développement de l’offre d’accueil et contribuer à l’épanouissement des enfants et des jeunes.

Favoriser le développement et optimiser l’offre d’accueil

  • un soutien ciblé sur les territoires les moins bien servis, au regard des besoins repérés,
  • une réponse adaptée aux besoins des familles et de leurs enfants,
  • un encadrement de qualité,
  • une implication des enfants, des jeunes et de leurs parents dans la définition des besoins, la mise en œuvre et l’évaluation des actions,
  • une politique tarifaire accessible aux enfants des familles les plus modestes.

Contribuer à l’épanouissement des enfants et des jeunes

Depuis 2006, le Pays de Blain coordonne ce contrat Enfance Jeunesse en partenariat avec la Caisse des Allocations Familiales de Loire-Atlantique dans un souci d’efficacité et un principe d’équité territoriale et sociale.

Renouvelé entièrement en 2014, il fixe pour 2014-2017 l’ensemble des enveloppes budgétaires allouées au Pays de Blain, mais également aux communes membres porteuses de structures d’accueil comme les accueils périscolaires ou les accueils de loisirs.

Aujourd’hui, 6 structures sont inscrites dans le contrat, représentant 24 actions différentes, allant de la petite enfance (RAM, Maison des Bambis, micro-crèche), de l’enfance (accueils périscolaires et accueils de loisirs), à la jeunesse (animation jeunesse Tempo). Ainsi, pour ces quatre prochaines années, le territoire obtiendra une aide financière maximale de 1 201 399 € s’il atteint son objectif de 60 et 70% de taux de remplissage de ces différentes actions.

Document(s) à télécharger