Voeux 2018 du Pays de Blain


 

“J’adresse mes vœux notamment aux élus des communes et de l’intercommunalité. Ces hommes et ces femmes sacrifient régulièrement leurs soirées, pour participer à une commission ou à un conseil municipal, prennent des congés ou ARTT pour une réunion ou un colloque de journée.

Merci donc aux conseillers et vice-présidents communautaires pour leur investissement dans le fonctionnement et le développement de notre territoire.

Ces élus ont travaillé en 2017, chacun dans leur domaine, et souvent, dans deux commissions. Et c’est un honneur pour moi d’être le porte-parole de leurs actions.

 

Un domaine de compétence qui mobilise fortement les élus est l’Environnement et le Développement Durable.

2017 a été l’année de préparation aux changements, annoncés pour 2018.

Le dossier le plus prenant a sans nul doute été celui de la Redevance Incitative. En effet, les habitants du Pays de Blain sont assujettis à Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères, taxe dont l’assiette est basée sur la taxe foncière donc principalement sur la valeur locative de l’habitation.

Il n’y a donc aucun rapport entre les volumes de dépôt d’ordures ménagères et la taxe, parfois élevée.

Ce dossier, lancé en 2016, se poursuivra en 2018 : choix d’un prestataire, réunions publiques, passage dans chaque foyer, distributions de conteneurs individuels, simulation de taxation, et bien d’autres informations seront au menu de cette année 2018.

Pour mémoire, je rappelle que les premières réunions publiques auront lieu, dans chaque commune, dans cette dernière quinzaine de janvier.

 

Autre dossier d’ampleur pour nos élus de cette commission : la restauration totale de la déchetterie de Blain. Visites et choix du maître d’œuvre ont marqué cette année 2017.

2018 sera consacrée aux études pour des travaux envisagés fin 2018 – début 2019.

Une réhabilitation de la déchetterie de Bouvron pourra être engagée aussi cette année. Ces deux gros dossiers ne suffisant pas à satisfaire les appétits d’investissement de la commission Environnement Développement Durable, un camion-benne pour la collecte des Ordures Ménagères est arrivé à Noël, pour un montant de 190 000 €. Il remplace un ancien camion qui avant 20 ans de service. De plus, un camion-grue est en commande, pour 250 000 €, il sera livré en mai 2018.

Un dernier dossier a été plusieurs fois abordé par la commission, même si je l’ai suivi personnellement : la GEMAPI (Gestion de milieux aquatiques et prévention des inondations). Après de nombreux atermoiement, la compétence globale est aujourd’hui attribuée à la Communauté de Communes, qui doit encore finaliser, avec les différents syndicats de bassins, les délégations des différentes compétences.

 

Autre commission qui a « enquillé » les réunions en 2017, c’est bien la commission Stratégie et Aménagement du Territoire.

Depuis le premier janvier 2017, le Pays de Blain assume la compétence PLU et prépare la mise en place du PLU Intercommunal et d’habitat (PLUih).

La commission a d’abord dû élaborer une stratégie de partenariat et une organisation conjointe entre les élus et techniciens du Pays de Blain et ceux des 4 communes.

Le Comité de Pilotage créé pour l’occasion associe donc des élus des 4 communes et s’appuiera sur les techniciens, à travers les Commissions d’Urbanisme locales.

J’insiste pour réaffirmer ma volonté de voir ce PLUi arriver à sa phase finale en début 2020, afin de mieux préparer la transition avec les futures équipes municipales.

Ce PLUih est essentiel pour le développement de l’habitat et de l’économie sur notre territoire. Il doit être l’élément fédérateur de l’évolution du Pays de Blain au sein du Schéma de Cohérence Territorial Nantes – St Nazaire.

En 2018, le rythme des réunions va s’accentuer, pour finaliser le diagnostic et élaborer le Projet d’Aménagement et de Développement Durable – le PADD.

Pour maintenir ce rythme, nous avons contractualisé avec l’Agence d’Urbanisme de la Région Nantaise et la société CITTANOVA.

 

La commission Economie Emploi Formation a vu ses priorités réorientées en cette année 2017.

En cette période de vœux, je veux tout d’abord saluer le travail d’Élisabeth Cruaud, maire de La Chevallerais et ancienne Vice-Présidente du Pays de Blain jusu’à la rentrée 2017. Elle a su répondre à la nécessité d’économies de fonctionnement des services, tout en augmentant la qualité de notre action économique.

Pour des raisons personnelles, tu as choisi de consacrer ton énergie à ta commune. C’est désormais Jacky Clouet qui a été élu au sein du Conseil Communautaire pour te succéder. Je te remercie pour le travail accompli.

En 2017, nos équipes ont réalisé 61 visites d’entreprises et accompagné 49 créateurs ou repreneurs d’entreprises.

Au total, 167 entreprises, ou créateurs, ont utilisé les services du Pôle Economie Formation du Pays de Blain en 2017 !

Si le Pays de Blain n’a pas la chance d’être drainé par une « deux fois – deux voies » à fort trafic ou posséder une gare ferroviaire, nous mettons beaucoup d’énergie à renforcer le tissu économique du territoire.

Deux exemples illustrent ce dynamisme :

  • La mise en place de deux espaces de Coworking. Le premier, communautaire, a pu être créé rapidement au sein de la Maison de l’Économie, de l’Emploi et de la Formation. Utilisant une salle de réunion dédiée et des bureaux individuels selon les disponibilités, cet espace accueille depuis la fin de l’été des télétravailleurs, des travailleurs indépendants et coworkers.

En fin d’année 2017, la commission a validé l’aménagement de la salle principale. La nouvelle décoration intérieure rendra cet espace plus agréable, chaleureux et collaboratif. 6 à 7 coworkers pourront se réunir en même temps. L’espace sera modulable pour y effectuer des réunions et animations. Le deuxième espace de coworking a été accompagné par le service « développement économique » du Pays de Blain, sur la commune de Bouvron. La municipalité a mis à disposition d’un collectif de jeunes entrepreneurs la salle Notre-Dame, inutilisée depuis l’ouverture de la maison des Associations. Dans ce cas, c’est la demande qui a créé l’espace.

  • Deuxième exemple, l’ouverture du Parc d’Activité du Bel Air sur la RN171 à Bouvron.

Après de nombreux aléas liés aux évolutions règlementaires, la première tranche du parc s’est ouverte en octobre 2017.

Alors que la maîtrise d’œuvre était assurée par le cabinet ADAUC, il est à noter que la maîtrise d’ouvrage a été assurée en interne par le service « développement économique ». A ce jour, 3 entreprises ont déjà contacté nos services, même si aucune signature n’est à enregistrer. Voici le Parc d’Activité du Bel Air.

Après 3 années intenses à suivre les études et la construction du Centre Aquatique Canal-Forêt, la commission GBLT, Gestion des Bâtiments Logistique et Transports, les élus ont travaillé avec la société Prestalis, pour permettre une exploitation optimum.

De plus, d’autres dossiers ont été à traiter :

  • travaux d’isolation de deux bureaux au siège,
  • sécurisation de la Maison de l’Economie, de l’emploi et de la formation,
  • étude d’agrandissement de bureaux au bâtiment des transports scolaires.

Côté Transports Scolaires, le transfert de la compétence du département à la Région est effectif, sans conséquence sur le service au public.

2017 a été l’occasion d’acquérir un nouveau car, doté d’une boîte automatique, appréciée des conducteurs.

En 2018, la commission continuera d’aborder le dossier des logements de la Gendarmerie, même si à ce jour, les conditions de subventions ne permettent pas d’envisager un aboutissement pour cette année.

 

Pour la commission Culture, Tourisme, Communication, 3 dossiers ont mobilisé fortement les élus. Évoquons tout d’abord le PCT (Projet Culturel de Territoire).

Le Bureau du Pays de Blain a toujours adhéré au principe de conventionnement avec le Département, pour développer la culture sur notre territoire. Les débats se sont attachés aux moyens autant qu’aux priorités.

En 2018, nous venons de procéder au recrutement d’une chargée de Développement Culturel. Et ce que l’on appelle un projet devient une réalité, autour de la lecture pour tous et de l’initiation musicale.

Un autre sujet a demandé aux élus un engagement sans faille : la transformation de la structure du Pays Touristique Erdre Canal Forêt en Établissement Public à Caractère Industriel et Commercial. (EPIC).

La nouvelle structure est composée d’élus et d’acteurs du tourisme. Elle possèdera une autonomie financière, ce qui lui permettra de développer l’offre sur le territoire des 3 collectivités.

 

Le dernier sujet, initié par le Pôle métropolitain, a vu ses études bouclées en 2017 et entrera en 2018 en phase réalisation.

Connu des élus sous le terme « Eaux et Paysages », ce dossier a pour vocation de relier nos quatre bourgs par une voie douce pour piétons et cyclistes.

Au printemps, les travaux débuteront entre Blain et Le Gâvre, par la réalisation d’une voie de 3 mètres de large en enrobé.

Fin 2018 début 2019, la liaison Blain – Bouvron  permettra aux touristes et sportifs du territoire de traverser le bois de Beaumont et de rejoindre l’ancienne voie ferrée pour atteindre le centre-ville de Blain ou le canal via l’ancien pont SNCF.

Pour ce dossier comme pour d’autres, nous pouvons remercier nos partenaires que sont le Conseil Départemental, le Conseil Régional et l’État pour leurs aides financières. Nous savons que les budgets des collectivités sont contraints par les réformes successives et le maintien de ces aides est un levier essentiel au développement de nos territoires ruraux. Nous pourrons aussi solliciter aussi l’Europe sur ce dossier.

J’en profite pour rappeler que le Pays de Blain participe au GAL Canal Erdre et Loire. Il s’agit d’un groupe d’action local qui gère les fonds européens LEADER, avec les Communautés de Communes de Nozay, d’Erdre et Gesvres, et d’une partie d’Estuaire et Sillon.

 

La dernière Commission qui exige la mobilisation des élus est la Vie éducative Sociale et Sportive. En 2017 les sujets n’ont pas manqué :

  • Suivi de la délégation de service public du centre aquatique,
  • Centralisation des décisions communales sur l’avenir des TAP, en lien avec le PEDT,
  • réactualisation de ce même PEDT,
  • conventionnement avec le CSC TEMPO…..

Autant de dossiers importants à porter pour cette commission.

Le domaine qui a le plus mobilisé les énergies a été sans nul doute celui de la petite enfance :

Afin d’unifier les pratiques des 3 micro-crèches, les élus en souhaité mettre en place une affectation tournante des agents. En 2017, ce sont donc les auxiliaires de puériculture qui ont donné l’exemple en changeant de lieu d’activité. Le dernier trimestre a confirmé aux éducatrices de jeunes enfants l’intérêt de cette réorganisation.

Cela permet l’échange de bonnes pratiques, la redynamisation des équipes par le changement de site d’un quart du personnel par an, le partage des projets sociaux, éducatifs et pédagogiques pour n’en appliquer qu’un, celui du Pays de Blain.

Le deuxième gros projet en lien avec la petite enfance est sans nul doute la délégation de service public du multi-accueil de Blain.

Voici résumé l’activité de la collectivité du Pays de Blain pour 2017 et les projets pour 2018.

Cher habitant, membres d’association, représentants des corps constitués, je vous adresse tous mes meilleurs vœux pour 2018. Que cette nouvelle année soit pour vous, source de bonheur, de joie, de réussite et de bonne santé. Bonne année à tous.

Je souhaite aussi à tous les élus une bonne année 2018, et je tiens à les rassurer : cette année encore, ils ne manqueront pas de travail !

Je voudrais aussi remercier les agents de la Communauté de Communes, sans qui aucun projet ni aucune action ne pourraient se réaliser. Merci à eux pour leur engagement pour notre collectivité.

Je tiens également à remercier les membres du Conseil de Développement de la Région de Blain. Sans être élus, vous participez aussi à la vie de notre territoire et y consacrez bénévolement votre temps libre et certaines de vos soirées. Cette année 2017 a aussi été riche au niveau de vos travaux. J’invite toutes les personnes intéressées à rejoindre cette instance participative.

En guise de conclusion, je tiens à vous dire que les incitations de la loi NOTRE ne nous ont pas permis de fusionner avec une ou d’autres collectivités. Nous n’avons pas non plus été absorbés.

Peut-être un jour devrons-nous revoir nos ambitions, mais, en attendant, et grâce à la volonté des élus, nous avançons et nous développons nos services à la population.

 

Enfin, ne voulant pas me plier à l’exercice de la citation d’un auteur ou d’un philosophe connu, j’en ai écrit une pour l’occasion :

« Les élus sont aujourd’hui plus souvent critiqués que félicités.

Mais n’oublions pas que c’est sur eux que s’appuie la démocratie ! »

 

Merci de votre attention, et encore bonne année 2018.”

Gérard Dréno, Président du Pays de Blain