Tri sélectif : le bon geste ?

Faut-il jeter sa bouteille plastique aplatie, écrasée en hauteur ou la laisser telle quelle ? C’est la question que beaucoup se posent au moment de jeter une bouteille dans la poubelle jaune du tri sélectif.

 

La réponse est OUI, il faut l’écraser.

La bouteille peut être triée sans être compactée mais il est demandé aux usagers de continuer à les écraser (si possible à plat) pour gagner de la place à la maison et dans la colonne de tri.

Le compactage doit cependant rester modéré et fait uniquement à la main.

Les bouchons peuvent être mis à part et redonner à des associations qui les valorisent, ou bien remis sur la bouteille une fois aplatie.

Avec la modernisation des centres de tri à l’échelle nationale, les lecteurs optiques qui permettent de séparer les emballages triés selon leur nature sont aujourd’hui capables de différencier le plastique du papier et du métal.

Ainsi, même si une bouteille est écrasée comme une crêpe, elle va certes être d’abord repérée par la machine comme étant une feuille de papier ou du carton, mais ensuite, le séparateur optique va reconnaître la matière comme étant du PET (le plastique de la bouteille), et l’envoyer vers la bonne ligne de tri.

Nous pouvons donc continuer à écraser nos bouteilles et flacons plastiques afin qu’ils prennent le moins possible de place dans les conteneurs de tri et ainsi augmenter leur capacité de stockage.

Le saviez- vous ?

Une bouteille plastique non écrasée remplit le conteneur de tri 5 fois plus vite

Et pour les emballages cartons ?

La même logique doit être appliquée pour les emballages en carton, qui doivent être aplatis avant d’être jetés dans la colonne de tri.

Des emballages aplatis = plus de place disponible dans les conteneurs de tri

Le bon geste ?

Réponse : 2