Objectif : zéro artificialisation nette (ZAN)

22 territoires sélectionnés vont participer à l’expérimentation zéro artificialisation nette (ZAN). Parmi les lauréats, la candidature commune portée par le Département de la Loire-Atlantique, la Communauté de communes Sèvre & Loire, Pays de Blain Communauté et le Pôle Métropolitain de Nantes-Saint-Nazaire a été retenue.

 

La ZAN part d’un constat simple, l’artificialisation des sols réduit progressivement les espaces naturels et les terres agricoles. Il s’agit d’une des causes premières du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité. La loi Climat & Résilience a défini l’objectif d’atteindre l’absence de toute artificilisation nette des sols d’ici 2050, et de réduire par deux la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers d’ici 2031 Cette loi implique de repenser nos modes d’aménagement du territoire et de faire évoluer nos pratiques.

Pour aider les acteurs à atteindre ces objectifs de réduction de l’artificialisation des sols prévus par la loi Climat et Résilience, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) va accompagner, au travers de l’expérimentation « Objectif ZAN », 22 projets, sélectionnés suite à un Appel à Manifestation d’Intérêt. Les projets retenus illustrent la diversité des enjeux de l’artificialisation des sols pour les territoires.

Le Pays de Blain, territoire pilote pour diminuer la consommation foncière

La candidature commune portée par le Département de Loire-Atlantique, la Communauté de communes Sèvre & Loire, la Communauté de communes de la région de Blain et le Pôle Métropolitain de Nantes Saint-Nazaire est lauréate de cet Appel à Manifestation d’Intérêt.

L’objectif est de rendre possible, à différentes échelles, l’atteinte de cet objectif de réduction de la consommation foncière.

A ce titre, le Département de Loire-Atlantique, désireux d’atteindre cette neutralité foncière, souhaite mettre en place une participation citoyenne sur les enjeux liés à l’artificialisation des sols et soutient deux territoires pilotes, la Communauté de Communes Sèvre et Loire et le Pôle Métropolitain Nantes Saint-Nazaire (avec comme territoire expérimental, Pays de Blain Communaité) dans la création de stratégies foncières en lien avec des documents de planification en cours d’élaboration.

Le mot de Rita Schladt, Présidente Pays de Blain Communauté, Vice-présidente du Pôle Métropolitain Nantes-Saint-Nazaire

La promulgation de la Loi Climat et Résilience et du principe de Zéro Artificialisation Nette est une opportunité pour nous réinterroger collectivement sur nos modes de vie et sur la construction de la ville de demain.  Inscrits dans notre projet de Territoire, la préservation des sols et le maintien d’un cadre de vie de qualité sont des objectifs que nous souhaitons porter.

Une des pistes de réflexion est d’identifier le potentiel existant sur le territoire, en matière de désartificialisation des sols et de renaturation, dans les tissus urbains mais également dans les espaces naturels, agricoles et forestiers.

Actuellement en cours d’élaboration de son premier Plan Local d’Urbanisme intercommunal tenant lieu de Programme Local de l’Habitat, Pays de Blain Communauté souhaite pouvoir se doter des outils pour atteindre ces objectifs. La réalisation d’une stratégie foncière intégrant le principe du zéro artificialisation nette, partagée localement entre le Pôle Métropolitain, l’intercommunalité et ses communes membres est le premier outil à coconstruire.

Cette démarche expérimentale permettra de nourrir les réflexions des intercommunalités du Pôle Métropolitain Nantes Saint Nazaire, dans leur propre démarche et dans la construction du nouveau Schéma de Cohérence Territoriale.