100 élèves au verger conservatoire

L’Office national des forêts entre dans la phase 2 des travaux du nouveau « Verger Conservatoire » de la forêt domaniale du Gâvre. Depuis mars dernier, ce site a été réaménagé et les porte-greffes pour accueillir les arbres fruitiers ont été plantés. En novembre et en décembre, c’est au tour des hautes tiges d’être mises en terre, une occasion idéale pour inviter les écoliers du territoire à participer activement à cette nouvelle étape !

L’Office national des forêts entre dans
la phase 2 des travaux du nouveau
« Verger Conservatoire » de la forêt
domaniale du Gâvre. Giada Connestari /ONF

 

Les enfants ont RDV avec les pommes d’antan !

Le 1er décembre, toute la journée, près de 100 élèves des écoles Charles Perron et Saint-Pierre, commune du Gâvre, ont participé à une grande journée « Plantation » sur le site du futur verger conservatoire de la forêt domaniale du Gâvre. Ils ont été encadrés par des agents de l’ONF qui leurs ont transmis de multiples informations sur la forêt et les arbres fruitiers. Les hautes tiges prendront ainsi racine sur le verger conservatoire grâce aux enfants, qui contribuent à l’originale transformation du site de la Magdeleine. Un certificat leur sera délivré à la fin de la journée pour garder une trace de leur précieuse contirbution !

 Un projet de territoire

Avec le soutien financier de Société Générale, l’ONF a décidé de réaliser un projet de verger conservatoire aux portes de la forêt domaniale du Gâvre sur le site de l’ancien Arboretum en rassemblant plus de 175 variétés d’arbres fruitiers différents. Ce projet est un clin d’œil assumé au passé cidricole du territoire et des environs. La création de ce verger conservatoire, en dehors de l’intérêt premier et évident de conservation des variétés en place, poursuit plusieurs objectifs :

  • Affermir le partenariat existant entre ONF et associations locales, le Musée Benoit Maison de la Forêt notamment, pour améliorer la qualité des sites d’accueil du public dans cette forêt. C’est par ce biais qu’ont été identifiées les variétés de pommes anciennes et locales, bien souvent oubliées, mises à l’honneur aujourd’hui.
  • Enclencher une collaboration avec les écoles locales et mettre en place un projet pédagogique autour d’un site à la fois étonnant et facilement accessible en forêt, pour contribuer à l’éducation des plus jeunes à l’environnement, et aux richesses naturelles et gustatives que représente le verger conservatoire, symbole d’un patrimoine local retrouvé.
  • Participer à la dynamique de développement local, par une meilleure appropriation par les Gâvrais de la question de l’arbre et de la forêt. A cette fin, l’ONF est à la recherche d’associations locales souhaitant s’investir dans la vie, les récoltes et l’entretien du futur verger conservatoire et contribuer ainsi à son succès territorial. Pour de plus amples informations, prendre contact avec Mathilde Rade par mail à mathilde.rade@onf.fr.
  • Enfin, cet espace ouvert offre une opportunité forte pour l’ONF de travailler au profit de la biodiversité en introduisant des variétés anciennes, locales mais aujourd’hui oubliées. La plantation de ces arbres fruitiers en lisière de forêt permet d’introduire des essences à fleurs et donc le cortège animal associé : insectes et oiseaux.

Cette initiative est avant tout un projet collaboratif, soutenu localement par les collectivités territoriales (commune du Gâvre, Pays de Blain, Conseil départemental de Loire-Atlantique) mais aussi par d’autres acteurs locaux participants au Comité de massif de la forêt du Gâvre. On peut citer notamment le Pays touristique Erdre, Canal Forêt, le Musée Benoît et la Maison de la Forêt, la Ligue de Protection des Oiseaux de Loire-Atlantique ainsi que l’association Chemins d’Avenir.

Travaux et inauguration

Sur cette ancienne zone agricole de 4 hectares en lisière, la forêt n’a pas repris ses droits. Cette zone enherbée depuis de nombreuses années se réinvente donc. Les travaux sont planifiés selon 3 phases :

  • Phase 1 : préparation du terrain et plantation des portes-greffes, Mars 2017
  • Phase 2 : plantation des hautes tiges, Novembre/Décembre 2017
  • Phase 3 : greffes sur les porte-greffes, Mars 2018

Durant la durée des travaux, le site restera fermé au public. L’inauguration de ce nouvel équipement est prévue au printemps 2018.